Notice: Use of undefined constant REQUEST_URI - assumed 'REQUEST_URI' in /home/traversebp/www/wp-content/themes/twentyseventeen/functions.php on line 73
Séance petit cinéma – Hall Noir #9 – Traversées Ren@rde

novembre, 2017

18nov18 h 30 min19 h 25 minSéance petit cinéma - Hall Noir #9HALL NOIR Type d'évenementProjection

Plus

Details

Une programmation proposée par Piere Michelon

AU PROGRAMME

Territories, Isaac Julien
1984
25’
Territories est un documentaire expérimental sur le Carnaval de
Notting Hill, organisé par la communauté afro-caribéenne, qui a lieu tous les ans en août depuis 1964 dans l’ouest de Londres. Réalisé en 1984, le film mêle des images tournées caméra à l’épaule à de l’image d’archive, dans un montage ponctué d’incrustations et de surimpressions. Le propos est politique dans la mesure où à travers l’histoire du carnaval, fête populaire de l’ancienne Babylone, c’est aussi un moment communautaire de revendication de classe sociale, de genre et de sexualité. Territories explore le carnaval comme une révolution par la moquerie et la dérision, une manière d’abolir un passé et reconstruire une histoire.

Graffitis politiques à Châteauroux, Pierre Cluis
1984
2’
Film réalisé durant les élections des représentants au Parlement européen du 17 juin 1984.

Performing the border, Ursula Biemann
1999
20’
Performing the Border est une vidéo documentaire filmée à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, dans la ville de Ciudad Juarez, du coté mexicain. Dans une zone proche de El Paso, au Texas, où les industries américaines ont construit des usines d’assemblage de composants électroniques et numériques. Ursula Biemann observe la frontière par le prisme de sa féminisation croissante dans les domaines du travail, de la prostitution, des loisirs et des violences. A la manière d’une enquête, l’artiste intègre dans sa vidéo différentes sources de documentation : des interviews de femmes travaillant dans les usines, des prostituées, des activistes et des journalistes. Ces interviews sont ponctuées par un récit en voix off de l’artiste analysant le concept de frontière, mais aussi par des citations et des images d’archives. Toutes ces sources s’intègrent dans un montage rapide, presque télévisuel enrichi par des images de la frontière matérielle et du désert environnant. Ursula Biemann propose une réflexion sur ce que représente la notion de frontière et dans quelle mesure elle influence les conditions de vie et de travail des femmes, à travers l’exemple de Ciudad Juarez. La vidéo est construites en plusieurs chapitres : d’abord une présentation de la frontière en tant qu’espace géographique et « zone de performance », puis la situation des femmes et l’absence de droit du travail, enfin la prostitution et les meurtres dont sont victimes les femmes de la région.

Des HLM à dormir debout, Marc Guétault
1980
10’
Court film d’animation réalisé par des élèves de l’école primaire de Jean-Macé à Chinon (Scénario de Luc Dupuy et Pascal Puthier, éclairage de Dominique Bouet, avec des dessins de Pascal Puthier, Luc Dupuy, Pascal Simon et Pascal Stanic). Certains instituteurs peuvent marquer la vie d’un enfant et peut-être susciter une véritable vocation. C’est certainement le cas de Marc Guétault qui mit en platce au sein de ses différentes classe de CM1 et CM2 à Chinon, un véritable atelier de réalisation de films d’animation. Chaque étape de création est conçue manuellement par les élèves qui commencent par raconter une histoire à l’aide de dessins, textes, cartons découpés et marionnettes. Le tout est ensuite filmé en Super 8 à l’aide d’une caméra montée sur banc titre. Marc Guétault exprime ainsi son enthousiasme : « Nous avons raison de l’inertie du papier et du carton, nos dessins et nos découpages reçoivent «le don de vie». Quel merveilleux évènement dans la classe ! ». Ces petits chefs-d’oeuvre d’animation ont eu leur temps de gloire en étant diffusés dans l’émission «La télévision des spectateurs» d’Armand Ventre. (Adèle Mabed, mémoire/ciclic, p.m.) Marc Guetault est né en 1936 à Lussault. Il enseigne en tant qu’instituteur à l’école Jean Macé de Chinon à partir de 1969. Très tôt, il s’empare de la caméra Super 8 et en fait un outil pédagogique indispensable à son enseignement. Il décrit sa méthode de création audiovisuelle, adaptée aux enfants de 6 à 12 ans, dans la revue «Cinéma pratique» le N° 150 de février-mars 1977, ainsi que dans un petit guide ‘Le cinéma d’animation» à l’intention des maîtres et édité par le SBT (supplément à la bibliothèque de travail) utilisé en pédagogie Freinet.

Dates et Horaires

(Samedi) 18 h 30 min - 19 h 25 min

Lieu

HALL NOIR

Rue de Séraucourt, 18000 Bourges, France

Organisateur

Bandits-Magesdirection@bandits-mages.fr 26 Route de la Chapelle, 18000 Bourges

PARTENAIRES

X